Faire grand cas

Publié le par Lelibraire

" Du monde de cette passion

cette lumière intérieure

et extérieure pas besoin

de lampes en plein jour composant année

après

année le poème

découvert

au centre

cristallin du rocher image

et image la transparence

du présent nous avons beau parler de l'abîme

des affamés nous voyons leur marche leur

marche fatiguée aux informations et la montagne et la vallée

et la mer comme dans la tourmente

universelle les pères disaient nous sommes vieux

nous sommes flétris

venez

. . . . . . .

vers la lueur des rails

brillant dans la nuit

le chemin qui brille le chemin fuyant

loin de chez nous flèche dans l'air

le bord de son chapeau oscillant dans l'air tandis qu'elle arrivait

en courant et cela paraissait si beau

l'air gorgé de soleil ce n'était pas un rêve toute cette nature

sauvage alentour tandis improbable

image de l'amour que nous trouvions

le chemin menant

loin de chez nous "

George Oppen in Primitif (1978) Trad Yves di Manno

Faire grand cas

Publié dans Littérature

Commenter cet article